Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Citations du Général De Gaule le 5 mars 1959, rapportées par Alain Peyrefitte

Publié par The Algerian Speaker sur 6 Novembre 2013, 11:50am

Catégories : #CHI IDDAHAKK ou CHI IBBEKKI

C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec turbans et djellabas ?

Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français.

Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcher de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?

Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées."

CHARLES DE GAULLE


Ces citations du Général de Gaulle, dont celle du 5 mars 1959, rapportée par Alain Peyrefitte, se "baladent" de façon récurrente sur le Net, depuis de nombreux mois. Elles ne paraissent choquer personne, ni sur le fond, ni sur la forme ! Pour la plupart, le général de Gaulle est un personnage intangible, il était le garant de nos institutions, il véhiculait à l'étranger l'image de la France... et tutti quanti ! Eh bien, je proteste, ENERGIQUEMENT, contre cela !

Si le général de Gaulle a réellement dit et (ou) écrit ce qui précède, et cela paraît avéré, il semblerait qu'il ait eu la vue bien courte. Lui qui parlait de "hauteur de vue" et de "longueur de vue", il les aurait situées, en fait, que par rapport à sa taille ? Et non pas d'un point de vue intellectuel ? Alors, il n'aurait donc été qu'un "homme grand" et non pas un "grand homme" ? Parce que, si sa vision du monde musulman se résumait à un "turban et à une djellaba", il est à classer avec ces béotiens, ou ces intégristes, qui veulent nous en donner la seule image de femmes emprisonnées dans des voiles !

Mais "le général" avait dû oublier, en prononçant ces paroles, aussi obsolètes que racistes (hé oui, hélas), que le monde arabe est aussi ancien et aussi cultivé que le nôtre, et nous a donné l'arithmétique, entre autres ! Le général de Gaulle faisait une confusion, un amalgame, entre les arabes, les musulmans et certains vêtements. Or tous les musulmans ne sont pas, forcément, arabes, tous les arabes ne sont pas, obligatoirement, musulmans, tous les musulmans et tous les arabes ne portent pas, inévitablement, des turbans et des djellabas ! De plus il énonçait une "lapalissade" : les arabes sont des arabes et les français sont des français, pas besoin de nous le dire, on le savait ! Il avait confondu, délibérément ou non, origine ethnique et nationalité ! Il avait l'air de penser que l'habit fait le moine et aurait pu poser ce syllogisme : les musulmans portent des turbans et des djellabas, or les turbans et les djellabas ne sont pas français, donc les musulmans ne sont pas français ! CQFD !

Ce qui est terrible dans ce texte, c'est que, partant d'une majeure universellement (et partiellement) vraie : "nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne", il omet, purement et simplement une mineure, à priori inéluctable : nous sommes effectivement européens, mais pas tous les français, et pas forcément tous de race blanche ! Dans la distribution de nationalité, notre "grand petit homme" oubliait, purement et simplement... les "Doms Toms"... où l'on est, aussi, en France... même si ce n'est pas l'Europe... et que l'on y est pas... forcément... blancs !

Pour la culture grecque et latine et la religion chrétienne, c'est vrai, c’est même incontournable, ce sont les fondements les plus sûrs de notre pays et il faut refuser que l'on remette cela en question. Mais la conclusion, erronée et dangereuse -- que les paroles du général pourraient amener certains à en déduire -- est que : "pour être français il faut être européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne ".

Il est évident que les étrangers, immigrés, visiteurs, toutes ethnies confondues, doivent se plier à nos règles et à nos lois, comme nous avons le devoir de le faire chez eux, quand nous voyageons ou nous expatrions. Que l'on soit invité chez quelqu'un ou que l'on s'y invite, un peu en force, le respect dû à ses hôtes est de se conformer à leur manière de vivre, sans les offenser. Tout en gardant ses idées et ses coutumes pour soi, sans les imposer, ce qui serait assez mal venu quand on n'est pas chez soi !

Toute cette stupide et incohérente histoire de voile n'en serait pas une, si, en France, comme en Belgique, en dehors du Carnaval, tout individu devait intégralement montrer son visage et sa tête, se présenter sans attributs religieux ostentatoires ! Pas de discussions, c'est ainsi et un point, c'est tout ! Sinon retournez là où vous pouvez vous comporter à votre guise et ne pas imposer votre manière de vivre à ceux qui n'en veulent pas ! Pour ma part, une femme voilée me blesse, car, pour moi :
I) - ce n'est nullement le fondement de la religion musulmane et l'Imam de la grande mosquée de Paris l'a confirmé dans les médias,
II)- c'est totalement sexiste et machiste : il n'y a pas de honte à être une femme, pourquoi se cacher ?
III) - cela entache ma vision de la liberté, de l'égalité et de la fraternité : la femme est l'égale de l'homme, à tous niveaux !

Et, pour être tout à fait honnêtes envers nous mêmes, il faut reconnaître que tout le monde a plus ou moins d'allergies pour ces "débordements ethniques", qui essayent de supplanter nos bonnes vieilles habitudes européennes et dérangent notre conception de la vie en France ! Il suffit de lire les mails que nous recevons chaque jour, ou presque, à ce sujet, les uns et les autres, et transférons, aux uns et aux autres, à l'humour un peu lourd, souvent, limite à d'autres et...parfois... carrément...racistes !

Mais il faut arrêter ce "racisme à deux balles", ce transport de haine pour tout ce qui est étranger, ce chauvinisme de clocher. Imposer ce qui est juste et légal, pour la citoyenneté en France, mais écouter, comprendre, partager ! Ne plus véhiculer ces malsains relents de "nazisme" qui parleraient d'une "élite aryenne", mettant l'Europe sur un piédestal ! Et excluant le reste du monde de ce club de "purs et non métissés" ! Toutes les cultures sont belles et bonnes, se complètent, s'enrichissent mutuellement, à partir du moment ou aucunes d'entre elles n'essaient d'avoir le pas sur l'autre, en empiétant en force par : la peur, la religion, le comportement, la langue, etc... etc... !

Tant pis si je choque en touchant à une "institution", une personnalité que beaucoup acceptent comme le chef... d'une "religion politique" : le gaullisme ! Pour moi, le "gaullisme" est né et s'est éteint avec son fondateur ! Et si certains s'en servent comme : d'une oriflamme pour rallier à eux des partisans, d'un bouclier pour s'abriter, d'un modèle à suivre pour se donner bonne conscience, je trouve cela aussi indécent que de faire parler des morts dans la pub ! Tout cela pour le pouvoir ou pour l'argent : c'est sordide et malhonnête, c'est sordide et malhonnête, humainement et intellectuellement !

"C'est mon opinion, et je la partage"... "entièrement", pourrais-je conclure, en paraphrasant Henri Monnier !

 

Publié par   MERLIN LE CHAT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents